Conduite accompagnée

Conduite accompagnée

La conduite accompagnée est une formation permettant l'apprentissage de la conduite à partir de 16 ans. Le permis obtenu après la conduite accompagnée est appelé permis A.A.C. (Apprentissage Anticipé de la Conduite). Le taux de réussite à l'examen du permis de conduire s'en voit nettement augmenté par rapport aux élèves issus d'une formation classique.

 

Les conditions d'inscription

Deux conditions sont nécessaires pour pouvoir s'inscrire à une formation de conduite accompagnée :

  • être âgé de 16 ans révolus
  • être titulaire de l'ASR (Attestation de Sécurité Routière) ou de l'ASSR de niveau 2 (Attestation Scolaire de Sécurité Routière, formation dispensée durant le cursus scolaire)

Notez que l'objectif de l'inscription au permis A.A.C est de conduire pendant deux ans sous la vigilance et les conseils de votre accompagnateur. Pour pouvoir s'acquitter de plein droit de cette tâche, ce dernier doit également remplir certaines conditions :

  • être titulaire du permis B en cours de validité depuis plus de 5 ans
  • avoir obtenu l'accord préalable de son assureur
  • ne pas avoir commis de délit routier (alcool, excès de vitesse, etc.)

Si la plupart du temps ce rôle est dévolu aux parents du jeune conducteur, sachez que vous avez également la possibilité de désigner comme accompagnateur un ami, une connaissance ou un autre membre de la famille.

Déroulement de la formation

Le permis A.A.C est une formation de longue durée, qui comprend plusieurs étapes distinctes :

 

  • la formation théorique : comme pour la formule classique du permis de conduire, elle correspond à l'examen du code de la route. Le candidat assiste à des cours de code auprès de son auto-école puis se présente à l'examen, auquel il ne doit pas faire plus de 5 fautes.
  • La formation pratique : c'est la formation initiale de conduite, composée d'un minimum de 20 heures de cours. Dans la plupart des écoles de conduite, cette formation peut être commencée en parallèle des cours de code.
  • La conduite « accompagnée » : une fois le code obtenu et la formation initiale pratique terminée, le jeune conducteur commence la période la plus longue de sa formation, qui durera jusqu'à ce qu'il obtienne son permis de conduire. Il doit effectuer pendant ce laps de temps au moins 3 000 km, en au moins un an. Trois rendez-vous pédagogiques sont prévus durant cette période.
  • Le permis de conduire : à la fin de cette période, en général à la majorité du candidat, il est présenté à l'examen du permis de conduire, en présence d'un examinateur, comme pour un candidat ayant suivi une formation classique.

Les rendez-vous pédagogiques

La conduite accompagnée étant considérée comme une période de formation, elle comporte plusieurs rendez-vous dit « pédagogiques », permettant à l'auto-école de suivre un conducteur en formation sur toute la durée de son apprentissage. Ils sont généralement au nombre de 3 :

  • le premier rendez-vous réunit l'élève, son accompagnateur ainsi que le moniteur pour une séance de 2 heures de conduite au minimum. Il permet notamment au formateur de donner des conseils au futur accompagnateur et en même temps à l'accompagnateur d'observer le jeune conducteur en situation.
  • le second rendez-vous est pris une fois que l'élève a parcouru une distance de 1000 km, en général 6 à 8 mois après le premier rendez-vous. Il permet aux différentes parties de faire un point global sur l'apprentissage et au formateur de corriger les éventuels défauts pris par l'élève.
  • le troisième rendez-vous s'effectue après que l'élève et son accompagnateur aient parcouru au moins 3000 km, c'est-à-dire en général dans les deux derniers mois de l'apprentissage. Ce dernier rendez-vous sert le plus souvent de préparatif à l'examen pratique du permis de conduire.

 

Notez que les auto-écoles ont une certaine liberté d'organisation des rendez-vous pédagogiques. Certaines préfèreront ainsi faire seulement deux rendez-vous mais d'une durée plus importante.

Le tarif de la conduite accompagnée

Comme la formation classique, l'apprentissage anticipé de la conduite a bien évidemment un coût. Et trouver le tarif le plus bas fait généralement partie des objectifs de la plupart des candidats.

Tout d'abord, il faut savoir que la conduite accompagnée coûte en moyenne légèrement plus cher qu'une formation à la conduite classique. En effet, il faut par exemple rajouter les heures de conduite en rendez-vous pédagogique ainsi que le livret de conduite. En moyenne, les forfaits de base tournent aux alentours de 1 350 euros, contre 1 200 euros pour une formation classique.

Il faut cependant être très vigilant quant au tarif réel d'une formation à la conduite. En effet, les tarifs annoncés par les auto-écoles correspondent aux forfaits de base de la formation. Mais dans les faits, les candidats dépensent en moyenne 30% de plus que le forfait initialement prévu. Ce n'est donc plus 1 350 euros mais bien 1 755 euros que vous pourriez avoir à sortir de votre poche !

Pourquoi un tel écart ? Les forfaits de base comprennent généralement les cours de code, 20 heures de conduite, une inscription à chacun des examens théoriques et pratiques et les frais de dossier. Sauf qu'en réalité nombreux sont les apprentis conducteurs à avoir besoin d'heures de conduite supplémentaires (facturées en moyenne 40 euros). Il peut également arriver que vous ratiez l'une ou l'autre des épreuves : dans ce cas, les frais de la deuxième inscription seront à votre charge.

Notez que ce décalage entre le prix du forfait et le tarif réel de la formation s'applique également à la formation classique au permis de conduire. Alors pourquoi choisir une formation anticipée ?

Les avantages de la conduite accompagnée

Malgré un tarif légèrement plus élevé, de nombreux adolescents choisissent de passer leur permis via la formation de la conduite accompagnée. Pour quelles raisons ?

  1. Parcourir 3 000 km sur les routes avec un accompagnateur permet de donner à l'élève une réelle expérience de conduite sur différentes voies de circulations et en toutes circonstances.
  2. La conduite accompagnée facilite l'obtention du permis : le taux de réussite au permis de conduire après une formation anticipée de la conduite est de 70 %, contre seulement 50 % pour des élèves ayant suivi la filière classique.
  3. La période probatoire est réduite à deux ans (au lieu de 3 années pour les autres conducteurs).

Permis probatoire et conduite accompagnée

Après la conduite accompagnée, la période probatoire est de 2 ans. Ainsi, si le jeune conducteur ne commet aucune infraction au code de la route, le solde de points de permis augmente à raison de 3 points par an :

  • 9 points sur 9 à la fin de la première année de permis
  • 12 points sur 12 à la fin de la seconde année (fin de la période probatoire)

Cependant, en cas d'infraction, le jeune conducteur pourra être amené à effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière s'il commet une infraction de 3 points ou plus.



Rdig par